LES EVENEMENTS DE LA FRANCOPHONIE EN ROUMANIE ET SON AVENIR

LES EVENEMENTS DE LA FRANCOPHONIE EN ROUMANIE ET SON AVENIR

Messagepar christine » Dim Août 27, 2006 7:21 am

LES EVENEMENTS DE LA FRANCOPHONIE EN ROUMANIE ET SON AVENIR

Mathieu FRANCAIS
Stagiaire de l'Institut National des Telecommunications aupres de la Ligue de cooperation culturelle et scientifique Roumanie-Frannce


1. Les évènements de la Francophonie en Roumanie


Les Etats généraux de la Francophonie en Roumanie

En 2006, année de la Francophonie en Roumanie, la tenue des Etats généraux en mars revêt une importance particulière pour un pays qui compte aujourd'hui près de 20% de la population francophone et qui représente un pôle majeur de la Francophonie en Europe.

Organisés par les autorités roumaines et l'Ambassade de France à Bucarest, en partenariat avec l'Organisation internationale de la Francophonie, l'Agence universitaire de la Francophonie, TV5Monde et la Délégation Wallonie-Bruxelles à Bucarest, ces débats alimenteront la réflexion dans la perspective du XIe Sommet de la Francophonie prévu en septembre 2006 à Bucarest, sur le thème : “Les technologies de l'information dans l'éducation”.

Les Etats généraux verront se succéder 6 forums accueillis dans 4 des principales villes de la Roumanie qui ont vocation à redynamiser les coopérations au sein de l'espace francophone. Les thématiques des forums s'inscrivent dans les axes du cadre stratégique décennal de la Francophonie:
- Biens et services culturels : 21 – 22 mars, Bucarest,
- Presse et information : 21 – 23 mars, Bucarest,
- Nouvelles technologies et Francophonie : 22 – 23 mars, Timisoara,
- Nouvelles solidarité et Francophonie : 24 -25 mars, Cluj,
- Innover en français, 25 – 26 mars : Bucarest,
- Universités et francophonie : 27 – 28 mars, Iasi.

La première université d’été Francophone

La ville de Brasov a accueilli du 23 au 30 juillet la première édition de l’université Francophone d’été sous le haut patronage des présidents de la Roumanie et de la République Française, l’organisation internationale de la Francophonie et de la commission européenne. Plus de 300 jeunes de 50 pays se sont réunis pour débattre de certains problèmes mais aussi pour participer aux soirées de film, de théâtre et de musique, qui représentent diversité et culture, valeurs de la Francophonie et de l’Europe.

Le thème de cette université a été : « L’Europe dans le monde à l’horizon 2015 » Les jeunes francophones qui ont participé aux travaux ont été sélectionnés sur des critères de performance personnelle, professionnelle et académique. Ils ont débattu dans le cadre de sessions plénières, neuf thèmes dont « les droits de l’homme – importance de la Francophonie », « les jeunes et les instances de la démocratie représentative » mais encore des thèmes relatifs à l’écologie, aux médias ou à la publicité.


• Le Sommet de la Francophonie

Le onzième Sommet de la Francophonie se tiendra pour la première fois en Europe, en dehors de la France. Ce privilège revient à la Roumanie, le premier des treize pays francophones d'Europe centrale et orientale à avoir été admis au sein de la Francophonie.
La Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement ayant le français en partage aura lieu le 28 et le 29 septembre 2006, à Bucarest et propose comme thème « Les technologies de l’information dans l’éducation ». Elle est précédée par la réunion des deux autres instances de la Francophonie, le Conseil permanent (25 septembre) et la Conférence ministérielle (26 septembre).
Le Sommet de Bucarest est aussi un Sommet électif. Tous les quatre ans les chefs d’Etat et de gouvernement des pays ayant le français en partage élisent le Secrétaire général de la Francophonie.
Il permettra à la Francophonie de faire une évaluation de la force de son message en Europe et à la Roumanie de s’exprimer en tant que leader régional et porteur des valeurs de la Francophonie en Europe centrale et orientale.
Le Sommet de Bucarest amènera la Roumanie au centre de l’attention du monde politique, économique, parlementaire et des médias par la présence à Bucarest de plus de 63 chefs d’Etat et de gouvernement, secrétaires généraux des organisations internationales et régionales, des parlementaires, hommes d’affaires, journalistes de grandes agences de presse et chaînes de télévision des tous les continents.

• Le thème du Sommet

Le XIème Sommet de la Francophonie est consacré au thème: « Les technologies de l’information dans l’éducation ».
Produits de dernière génération, expression de la capacité de créativité et d’innovation de l’homme, les technologies de l’information sont devenues des outils indispensables, presque aussi ordinaires que le papier ou le crayon. Cependant, l’accès à ces outils et leur utilisation n’est pas également répandue dans le monde et cela crée de grandes disparités.
Le développement durable est étroitement lié à l’éducation et l’utilisation des technologies de l’information dans l’éducation s’impose comme une nécessité.
L’utilisation des technologies de l’information dans l’éducation peut contribuer efficacement à réduire la fracture numérique qui sépare aujourd’hui le Nord et le Sud, les femmes et les hommes. Il est de notre responsabilité à tous, au Nord comme au Sud, d’oeuvrer à combler ce fossé dans un esprit de solidarité et de
Le XIème Sommet se propose de capitaliser et de mettre en œuvre les résultats d’un large processus de réflexion issu de l’ensemble des Etats et gouvernements membres de la Francophonie.

2. L’avenir de la Francophonie, ses objectifs à long terme

La Francophonie a pour base une langue et des valeurs communes. Elle a pour objectif premier le dialogue par l’intermédiaire des échanges culturels et la culture. Une sensibilité commune permet une meilleure compréhension de l’autre.
Mais il ne faut pas perdre de vue et ne pas avoir peur d’affirmer que la Francophonie a comme réel objectif la paix, les échanges économiques, la lutte contre la pauvreté.
Nous ne profitons pas assez de ce mouvement mondial pour faire des affaires car c’est comme ceci qu’elle vivra ; l’on ne peut se permettre de gâcher cette opportunité unique de nous développer ensemble. La Francophonie doit s’accompagner de réseaux d’hommes d’affaires. Elle peut permettre le développement de l’Afrique et est un moyen naturel de lutte contre le racisme. De la même manière, on pourrait renforcer la coopération militaire. Ce dernier point est essentiel car les Etats-Unis sont de plus en plus présents en Afrique noire dans le cadre de l’armement et de la formation des troupes.
Pour conclure, le passé et la langue commune sont le point de départ à la formation d’une communauté culturelle. Mais il ne faut pas s’arrêter là. Faisons en sorte que la Francophonie soit une puissance économique et un axe de développement, qu’elle fasse se rencontrer le monde des affaires.
Face à la montée de nouvelles puissances, la Francophonie peut constituer une réponse pertinente, et nous aider à faire face aux nouveaux enjeux du monde moderne.
christine
Site Admin
 
Messages: 276
Inscrit le: Mar Jan 25, 2005 6:29 pm

Retour vers 2006 - Année de la Francophonie en Roumanie

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)

cron