Photos de Roumanie | Photos de France | Photos d’autres pays francophones

 

 
Home Page Notre Ligue Nos actions Echanges entre la CEP et la chorale Symbole de Bucarest
 

ECHANGE FRANCO-ROUMAIN
ENTRE
LE CHOEUR SYMBOL DE BUCAREST ET
LA CHORALE DE L'EST PARISIEN (CEP) DE MONTREUIL

1. CONTEXTE

Historique scientifique

Notre amitié pour la Roumanie remonte au mois de janvier 1990, au lendemain des événements qui ont conduit aux changements dans le pays, avec la mission de Claude Giménès, professeur à l'Institut National des Télécommunications et membre de la Chorale de l'Est Parisien.

Cette mission exploratoire devait conduire à des échanges entre les Ecoles de Télécommunications et l'Université Polytechnique de Bucarest. Elle avait été initiée par Monsieur Nicolae Dragulanescu, membre du Corps Professoral, Ministre dans le nouveau gouvernement et Président de la Ligue de Coopération Culturelle et Scientifique Roumanie - France.

La collaboration entre les deux institutions s'est intensément développée grâce à l'implication forte de Madame le Professeur Adélaide Mateescu, Responsable du Département Télécommunications, de son équipe de professeurs et de leurs étudiants, d'abord dans le cadre de conventions bilatérales puis dans le cadre des Programmes Communautaires Tempus et Copernicus .

L'ambassade de France à Bucarest (en la personne de monsieur Christian Duhamel) a apporté son soutien à la création et au développement des premiers modules d'enseignement francophone. Ces modules s'adressaient aux étudiants en fin de scolarité mais également aux cadres de l'opérateur Rom Telecom (formation continue) qui avait également apporté un soutien logistique.

Un ouvrage collectif intitulé  Electronique, Physique et Signal pour les Télécommunications a été ainsi publié en langue française aux éditions Editura Tehnica en 1997. L'ambassade de France et l'Office Tempus des Communautés Européennes ont apporté une aide financière à sa publication.

Les collaborations sont depuis plus étendues en matière de politiques doctorale et post doctorale, de recherche et développement. D'autres universités roumaines comme celle de Timisoara et de Iasi sont impliquées dans ces relations.

Historique culturel

Les multiples échanges entre professeurs ont été propices à la découverte réciproque des deux pays et de centres d'intérêt communs, hors contexte scientifique. La pratique de la langue française par les roumains y est sûrement un facteur important.

Au cours de ces années et compte tenu de nos racines latines communes, les relations académiques ont été progressivement dépassées pour devenir des relations d'amitié et des relations fondées sur la culture (en particulier la culture musicale).

Cet intérêt culturel était évoqué depuis très longtemps au cours des missions de nos professeurs respectifs. Mais il s'est précisé lors de la mission de professeurs roumains conduite par Monsieur Nicolae Dragulanescu dans nos Ecoles de Télécommunications en octobre 2000 et s'est concrétisé par un premier échange entre le Choeur Symbol de Bucarest et la Chorale de l'Est Parisien de Montreuil.

Le Choeur Symbol a été accueilli à Montreuil du 10 au 17 décembre 2001. Cette semaine musicale a ravi les auditeurs français et a fait l'admiration des choristes de la Chorale de l'Est Parisien pour ces jeunes filles représentantes de la Roumanie.

A son tour, la Chorale de l'Est Parisien se rendra en Roumanie du 8 au 15 avril 2002.

2. LA CHORALE DE L'EST PARISIEN

Historique

En Avril 1977, le docteur Gilbert Martin Bouyer crée une chorale d'amateurs avec l'aide de la Ville de Montreuil et du Conservatoire National de Musique et de Danse de Montreuil ; car Gilbert Martin Bouyer, agrégé de médecine, responsable d'une unité de recherche à l'INSERM (Institut National Supérieur d'Enseignement et de Recherche Médicale) se destinait à l'origine à une carrière d'instrumentiste et de choriste puisqu'il a été lauréat du Conservatoire National de Musique de Tours.

En Septembre 1996 Gilbert Martin Bouyer décide de se consacrer à la direction du groupe de chanteurs professionnels, l'Ensemble Vocal Français, qu'il a créé en 1993. Son successeur à la direction de la Chorale de l'Est Parisien est alors Didier Bolay lui même chanteur de cet ensemble.

Didier Bolay est né à Genève en 1966. Il étudie la trompette dès l'âge de sept ans et obtient son prix d'instrument au Conservatoire de Fontenay sous Bois dont il dirige l'orchestre d'harmonie depuis 1986. Il étudie le chant avec Daniel Petrovitch et chante régulièrement avec les ensembles vocaux Soli Tutti, Octopus, Saint Petersbourg, A Sei Voci . Il a créé, comme soliste, des oeuvres de Giovana Marini, Jean Paul Olive.

Finalités

Les soixante choristes de la Chorale de l'Est Parisien sont avant tout des amateurs de toutes professions. En fonction des circonstances et des oeuvres, certains choristes peuvent être rassemblés en groupe vocal restreint à une douzaine de personnes, notamment pour des oeuvres de la renaissance. Le travail de préparation de ce groupe est alors beaucoup plus intensif.

Sur les plans local et régional, la Chorale de l'Est Parisien contribue à des animations musicales, à des activités de sensibilisation à la musique, à des cérémonies officielles. Elle donne également des concerts en Ile de France et en province. Certains concerts sont partagés avec des ensembles de musique de chambre lorsqu'il s'agit de circonstances culturelles exceptionnelles comme les Journées Nationales du Patrimoine.

Une grande partie des activités est consacrée à l'organisation d'échanges nationaux et internationaux :

•  depuis 1978, Les journées de chant choral de Montreuil rassemblent, en ateliers dirigés par des chefs de choeur invités, deux cents choristes amateurs de France pour la durée d'un week-end (fin Janvier, début Février).

•  depuis 1988, la chorale organise, à la fin du mois d'Août, un stage d'une semaine dans un site touristique ; elle y accueille soixante à quatre vingt choristes (choristes individuels français et choeurs étrangers) pour un travail musical intensif conjugué avec une découverte de la région (Etudiants de Halle en Allemagne, Enseignants de Presov en Slovaquie, choeur de Barcelone en Espagne, etc.) La présence de chefs de choeurs étrangers invités est particulièrement appréciée. Le stage se termine par un concert, donné par l'ensemble des stagiaires.

•  quand elle peut obtenir un soutien financier des organismes officiels et des entreprises, la chorale organise la venue de choeurs étrangers en région parisienne, dernièrement le Choeur Symbol de Bucarest. Ont été ainsi accueillis le Choeur National Cubain, le Choeur Radost de Moscou, le choeur de San Cugat en Espagne.

3. LE REPERTOIRE DE LA CHORALE DE L'EST PARISIEN

La Chorale de l'Est Parisien se produit le plus souvent dans des oeuvres a capella. Elle a néanmoins interprété avec orchestre :

La Cantate BWV N°4 de J.S. Bach,

La Messe des Morts de M.A. Charpentier,

La Cantate « Celui qui chanta dans les supplices » de J Kosma

La Messe en ut de F Schubert (Orchestre du Conservatoire de Musique de Noisy le Sec),

La Messe du Couronnement de Mozart (Orchestre de Halle , Allemagne)

La Symphonie des Psaumes de I Stravinsky (Orchestre Philharmonique de l'Europe)

Musiques de la Révolution française (Harmonie de la Garde Républicaine)

La Fantaisie pour clavier, choeur et orchestre de Beethoven

Elle a créé des oeuvres de compositeurs contemporains :

Le Veilleur du Pont au Change (R Desnos, J Barathon),

La Suite N°2 des Chants de France ( Jean Louis Martinet),

Enlèvement, opéra de chambre ( Michel Drogoz).

Le répertoire a capella est étendu de la musique de la Renaissance à la musique du XXème siècle. Entre autres :

Renaissance :

Les cris de Paris, La bataille de Marignan (C Janequin)

Chansons a capella de R de Lassus, Josquin des Prés, Costelet, Mauduit

Classique :

Choeurs a capella de Brahms, Schumann, Schubert, Mozart

Révolutionnaire :  

Le chant du départ (J Mehul)

La Marseillaise (Rouget de Lisle, Gossec)

la Carmagnole (harmonisation G Keller)

Musiques du XXème siècle :

Quatre chants slovaques (B Bartok)

Ave Maria (Kodaly)

Kacena divoka (L Janacek)

Choeurs d'Alexandre Nevski (Prokofiev)

Ballade de celui qui chanta dans les supplices (L Aragon, J Kosma)

Ma blonde entends-tu..., Le dernier coup de fusil, Aux condamnés (D Chostakovitch)

Messe (M Ohana)

Huit chansons françaises (F Poulenc)

Etranges étrangers (J Prévert, G Delerue)

De nombreux chants populaires français et étrangers figurent également à ce répertoire :

Lou Bouyé (chant occitan , harmonisation J Kosma)

Robin et Marion revenant de la foire (chanson à boire anonyme)

Otoya (berceuse basque, harmonisation J Grimbert)

Din di rin din (anonyme catalan)

Mon petit poney (chanson roumaine)

4. OEUVRES PREVUES AU PROGRAMME DE BUCAREST

LE REPERTOIRE
DE LA CEP

DIRECTION DIDIER BOLAY

Les œuvres au programme des concerts sont extraites de ce répertoire

Oeuvres religieuses

Tibie Paiom , Pod Tvoiou (Bortniansky)
Trisagion (Tchesnokoff )
Sie Nynié (Psaume 133)
Popule meus, O vos omnes ( T L de Victoria )
Ubi Caritas , Notre Père, Tantum ergo (M Duruflé )
Ave Maria, Pater Noster ( Stravinsky )
O sacrum convivium (Bortolucci)
In angelum custodem ( Bruckner)
Non nobis Domine (W Byrd)
O freedom

Oeuvres profanes

Din di rin din ( Chansonnier du Mont Cassin XV ème siècle )
Festin du Jeudi Gras ( Banchieri )
Au joli bois (C de Sermisy)
Le petit hameau (Schumann)
Au joly jeu du pousse avant (Anonyme)
Les femmes (paroles de M Riffaud,musique de J Kosma)
Lou bouyé (harmonisation de Joseph Kosma)
La grotte aux glaçons (L Durey)
Etranges étrangers ( J Prévert -G Delerue)
La berceuse du petit zébu (J Ibert)
Kacena divoka (Janacek)
Mon petit poney (chant populaire roumain)
Hip!Hip!Hip!ppo-popo-tame (M Belvianes et Y Desportes)
Robin et Marion revenant de la foire (Anonyme)
Veux tu compère Grégoire (Charpentier,Dandrieu)
Ami dans ce bon repas (Perrier)
Laissons-là dormir Grégoire (Boismortier)
Les ronds de fumée
Le blues à 12 / 8

•  L'ORGANISATION

Choeur Symbol à Montreuil. Frais CEP.

Le Choeur Symbol, venu en autocar à ses frais, a été hébergé dans les familles de choristes mais en partie seulement; en effet le professeur Lupu avait annoncé initialement la venue de 40 personnes mais nous faisait savoir par courrier électronique, à quatre semaines de l'arrivée du choeur en France, que le groupe comporterait en fait 12 personnes de plus. Ces personnes ont dû être logées au Centre International de Séjour à Paris et séparées des autres, logées à Montreuil.

Faisant abstraction de l'accueil dans les familles, le budget a porté sur les opérations suivantes :

location de deux lieux de concert sur cinq (églises de Bagnolet et de Montreuil),

neuf repas pris à l'extérieur des familles,

buffets préparés par les familles,

hébergement au CIS (nuit et petit déjeuner) pour 12 personnes,

visites culturelles et touristiques (entrées de musées, promenade en bateau mouche)

déplacements en métro dans Paris.

Nous avons pu bénéficier de quelques soutiens, de deux recettes de concert (églises de Bagnolet et Montreuil) et de la vente d'une centaine de programmes (les autres programmes ayant été offerts aux invités et aux choristes)

L'Institut National des Télécommunication d'Evry a réalisé en couleur : 200 affiches, 500 tracts et 300 programmes, a offert le repas du concert au Choeur Symbol ainsi que le coktail après le concert, mis à disposition le Grand Amphithéâtre pour le concert.
La Ville de Montreuil (municipalité) a apporté une aide financière qui a contribué au financement de deux repas a organisé une réception de bienvenue en mairie, en présence du maire adjoint à la culture et à offert des cadeaux aux personnalités du choeur Symbol.
Une quinzaine de commerçants de la Ville de Montreuil ont apporté une aide financière qui a contribué globalement au financement de deux repas.
Chaque choriste de la CEP a apporté également une participation financière. Les recettes des deux concerts ont contribué aux frais de location des lieux de concert, aux visites touristiques et aux déplacements en métro.

Chorale de l'Est Parisien à Bucarest. Frais CEP.

Le déplacement de la Chorale de l'Est Parisien (51 personnes) se fait en avion et à ses frais. Elle est hébergée par les familles des choristes du Choeur Symbol. Elle aura à ses frais la location d'un autocar pour les trajets aéroport - centre de Bucarest, les trajets liés à des visites touristiques et les déplacements en métro dans Bucarest lorsque cette forme de déplacement sera plus commode et / ou la plus économique.

 


PUBLICITATE/ PUBLICITE

Plasând ÎN ACEST LOC publicitatea dvs. puteti sa sustineti financiar Liga de cooperare cultural-stiintifica România - Franta.

C'est en placant ICI votre message publicitaire que vous pouvez soutenir financierement la Ligue de cooperation culturelle et scientifique Roumanie - France.

C.E.C.C.A.R.F
12, Rue Frezorilor, sector 1, Bucarest, ROUMANIE
Tel./Fax : 004021-232.93.90
e-mail :
ceccarf@b.astral.ro

Nous offrons à nos clients les services suivants :
-conseils juridiques et économiques permanents,
-création et enregistrement d`une structure roumaine,
-audits en conformité avec les standards internationaux de comptabilité,
-expertises comptables,
-fusions,
-liquidations,
-comptabilité de société, etc.

La plupart de nos clients sont des sociétés françaises implantées en Roumanie.


Le site Emplois Roumanie est dédié aux entreprises offrant des emplois et aux candidats en recherche d`emploi dans l`Espace Francophone. Inscrivez vous dès maintenant sur
www.emplois-roumanie.com


 
© Liga de Cooperare Cultural - Ştiinţifică România - Franţa
© Ligue de Coopération Culturelle et Scientifique Roumanie - France
hosting by ATECK.ro