Photos de Roumanie | Photos de France | Photos d’autres pays francophones

 

 
Home Page Documents - Archives Les Roumains et le français
 

Les Roumains et le français

Amoureux de cartes et d'estampes, l'homme a toujours cherché à adapter l'univers à son vaste appétit. Le verbe lui fut mot de passe, le langage – passeport pour les autoroutes de la communication. Mais…. moi, je rêve / d'un sentier fleuri / sous un regard-ami…

Longtemps prisonniers sous les verrous de malentendus, les Roumains ont cherché dans la langue française une sorte d'ordre et de beauté pour tout luxe d'une existence plutôt grise. Les yeux tournés vers la France, la bourgeoisie roumaine y chercha des modèles, les jeunes gens du temps d'ALECSANDRI faisaient leurs études à Paris (même si la plupart d'entre eux n'arrivaient qu'à la grande performance d'apprendre comment faire le nœud de la cravate !…), dans les salons de toutes les « Chiritsa » (de Yassi à Bucarest, en passant par n'importe où) on parlait français et le « bonjour » roulait sur toutes les lèvres, du lever du soleil à minuit, de minuit à l'aube et…de saison à saison.

Les pièces de théâtre importées de Paris on ne les traduisait pas : on les trahissait…fidèlement.

Le Chant de Roumanie (Cântarea României), que tout écolier roumain connaît, fut écrit en français. Alecu RUSSO y mit tout son art ; la beauté, la richesse et la tristesse se donnent la main pour illustrer le visage d'un pays ou le « dor » règne.

La presse roumaine s'empressait de signaler à ses lecteurs le charme discret de « je ne sais plus » quelle beauté féminine resplendissante dans sa robe dernier cri de la haute couture parisienne, présentée à quelque réunion mondaine ou l'on parlait affaires en jouant à l'amour…

Les sciences et les arts français firent leur entrée en Valachie et en Moldavie au XIX-ème siècle. Le médecin Carol DAVILA organisa et fonda l'enseignement supérieur en médecine et pharmacie en Roumanie, les architectes – Albert GALLERON entre autres – réalisèrent dans la ville traversée par la petite rivière de Dambovitsa des palais majestueux et c'est ainsi que le « Petit Paris » (le surnom de Bucarest) naquit. La langue française, ayant droit de cité chez nous, y fut chez elle. Mais c'est grâce aux Roumains que le français s'imposa chez nous. Edouard THOUVENEL (1818-1866), diplomate français, notait en 1840 dans un ouvrage sur la Valachie : «  Dans un salon ou la conversation se fait dans notre langue, où l'on parle de notre littérature, de Paris, ce grand foyer de lumière qui rayonne sur l'Europe, on se demande si vraiment la Valachie en est séparée par tant de pays ou les mœurs et les idées françaises exercent moins d'influence . »

La littérature roumaine s'inspira des courants littéraires français, tout en gardant les sèves de cette forêt de symbôles qui est l'âme roumaine.

Ou était l'anglais en ce temps-là ? Dans les brumes hautaines qui ne laissaient entendre que l'arôme du thé de Five o'clock des « jours fixes » du High-life bucarestois où l'on parlait… français, CARAGIALE nous le dit de sa fulgurante ironie. EMINESCU forge les carats du vers roumain – solitaire étoile d'un univers qui nous ressemble…

L'intérêt de la France pour les Principautés Roumaines se retrouve dans les mots de NAPOLEON III (1808-1873) : «  La France est partout ou il y a une cause juste et civilisatrice á faire prévaloir  » . Et l'Union des Principautés, le 24 Janvier, fut justement une cause juste !

Le XXème siècle vit s'élargir les rapports franco-roumains sur tous les plans. Ce «  peuple élégant, d'élocution facile et qui parle à merveille le français », selon Jules MICHELET, apporta à la Ville Lumière des lumières dont la clarté durera tant que la terre durera : BRANCUSI – le plus grand sculpteur moderne du monde, CIORAN – le plus élégant styliste de la phrase francaise, ANNE DE NOAILLES (née BRANCOVAN) - poétesse d'élite, Marthe BIBESCO – écrivain, Eugène IONESCO – dramaturge, représentant du théâtre de l'absurde, Elvire POPESCO – comédienne remarquable. Et cette liste pourrait continuer…

C'est dans l'enseignement roumain de tous les degrés, que le français eut - depuis toujours - l'enviable statut de «  langue étrangère privilégiée  ». Des salons de la haute société d'avant-hier, d'hier, d'aujourd'hui, le français fit son entrée dans les écoles. Tous les enfants de chez nous ne pouvant pas étudier à Paris, on les fit étudier dans le Petit Paris et, un peu partout dans le pays, cette langue-symbole de l'élégance .

C'est ainsi que - il faut le dire - tous les mérites de l'expansion de la langue française en Roumanie appartiennent généralement aux Roumains eux-mêmes. C'est un peu comme « La brouette et les grandes inventions » dont parle PREVERT : « Le paon fait la roue, / le hasard fait le reste, /Dieu s'assoit dedans / et l'homme le pousse »…

Et ce fut le déluge de la démocratie d'une éblouissante…originalité qui nous envahit après Décembre 1989. Des lors, le français descendit dans la rue, mais l'anglais y était là, lui aussi. C'est ainsi qu'une tendre guerre arriva et l'anglais en triompha, à force de mieux répondre aux commandements du Veau d'Or qui gouverne les sphères du pouvoir politique où tout est OK (« okay ») et la marée des pauvres où tout est KO (« knock-out »).

…Comment l'oublier ? En Décembre '89, les journalistes français s'exclamaient tout surpris : «  Tiens, on parle français en Roumanie  ! » Les Anglais, eux, ils ne disaient rien. Mais ils offrirent aux écoles roumaines des livres ( d'anglais et en anglais , ça va de soi) à faire ravir jusqu'au petit dernier de la classe…

Depuis 1990, la Télévision Roumaine nous offre presque exclusivement des films ou tout est dit en anglais-americain (si l'on parle au pistolet, à la mitrailleuse ou à « sauve qui peut ») et les adolescents roumains ont pris l'habitude d'inscrire sur les murs des maisons de chez nous - à coté de bien connus graffitis - des mots et des jurons à ne pas reproduire à haute voix, mais, hélas, en… anglais impeccable  ! C'est ça le progrès ? … Qui (sur)vivra verra…

Et la vie va…En 1993, au Sommet de la Francophonie de l'Ile Maurice, la Roumanie - pays ou le français était, depuis plus de deux siècles, une vraie « langue de cœur » et personne n'a pas été oblige de l'apprendre - fut, enfin, invitée dans la grande famille des pays francophones. Mais, ironie du sort, aujourd'hui, une décennie plus tard, en Roumanie, l'anglais est devenu roi. Dans le langage de tous les jours des Roumains il y des expressions au parfum fort de « all right » là où rien - ou presque rien - ne va plus …

Descendus de …l'arbre qui leur servit de nid mais aussi de colonne infinie vers le ciel – en tant que seule voie possible d'évasion d'un univers beaucoup trop étroit et jamais connu par les Français – les Roumains cherchent actuellement à forcer les portes des paradis terrestres qui leur restent toujours interdites (même, hélas, après la suppression des visas Schengen) par manque d'argent . Leur passeport : un franglais rudimentaire, le souvenir des bons jours d'antan (ou le français leur semblait être synonyme d'amour !) et l'acharnement de se faire entendre en anglais , de plus en plus souvent avec même les Français !

…Non, il n'y a pas d'amour heureux , vous le saviez bien, Aragon ! Nous venons juste de l'apprendre de la part de nos anciens amis, les Français….

Paula ROMANESCU
Vice-présidente de la Ligue

 


PUBLICITATE/ PUBLICITE

Plasând ÎN ACEST LOC publicitatea dvs. puteti sa sustineti financiar Liga de cooperare cultural-stiintifica România - Franta.

C'est en placant ICI votre message publicitaire que vous pouvez soutenir financierement la Ligue de cooperation culturelle et scientifique Roumanie - France.

C.E.C.C.A.R.F
12, Rue Frezorilor, sector 1, Bucarest, ROUMANIE
Tel./Fax : 004021-232.93.90
e-mail :
ceccarf@b.astral.ro

Nous offrons à nos clients les services suivants :
-conseils juridiques et économiques permanents,
-création et enregistrement d`une structure roumaine,
-audits en conformité avec les standards internationaux de comptabilité,
-expertises comptables,
-fusions,
-liquidations,
-comptabilité de société, etc.

La plupart de nos clients sont des sociétés françaises implantées en Roumanie.


Le site Emplois Roumanie est dédié aux entreprises offrant des emplois et aux candidats en recherche d`emploi dans l`Espace Francophone. Inscrivez vous dès maintenant sur
www.emplois-roumanie.com


 
© Liga de Cooperare Cultural - Ştiinţifică România - Franţa
© Ligue de Coopération Culturelle et Scientifique Roumanie - France
hosting by ATECK.ro